Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Savoirs traditionnels > Tenue > L’étiquette navale

L’étiquette navale

« Le savoir vivre, c’est un style de vie qui vous rend agréable aux autres et qui vous honore vous même.
Il concilie harmonieusement un certain bonheur de vivre et le respect d’autrui. Il découle d’une mosaïque de qualités que l’on nomme : dignité, courtoisie, bienséance, politesse, amabilité, respect, tact, urbanité, sur lesquelles se fondent les bons usages.
Le savoir vivre commence par le respect de soi même. 
 » R. Vercken

Le monde de la mer est un univers particulier, celui des « gens de mer » qui, en mer comme sur les pontons, cultive la courtoisie, la convivialité et la solidarité. Face à la mer et ses emportements il importe de rester modeste. En mer le vrai marin, outre sa propre sécurité, se préoccupe également de celle des autres.

Il nous a paru utile de rappeler quelques règles de l’étiquette navale qui est en fait un code de bonne conduite et de savoir vivre original pour des gens qui vivent dans un milieu spécifique où les choses ne se passent pas comme à terre.

L’espace à bord d’un bateau comme dans un port étant restreint, et si les marins arrivent à se supporter malgré de longues périodes passées ensemble, c’est grâce à l’extrême politesse à l’égard des uns et des autres et, aux règles de l’étiquette navale qui est un savant mélange de savoir vivre, de traditions, et surtout de respect de l’autre.

- Tenues des équipages

« Un navire qui manœuvre est un navire qui défile »

Le savoir vivre commence par le respect de soi même. Il n’est pas marin et de plus pas conforme à l ‘étiquette navale de faire « clochard ». La tenue d’un équipage signe la valeur du Capitaine et la qualité du navire.
Le marin, qu’il soit à terre ou en mer, a par tradition le souci de la tenue de son bateau, et de sa personne

- Le navire en escale

  • L’arrivée au port

N’entrez jamais dans un port sans y avoir été préalablement autorisé par la Capitainerie que vous aurez contacté sur VHF en lui communiquant les caractéristiques de votre navire nom, longueur, largeur et tirant d’eau.

Si l’on doit attendre un poste à quai, il est plus confortable de le faire à l’extérieur du port qu’a l’intérieur où l’espace de manœuvre est restreint et où la présence de plusieurs bateaux à l’attente est une source d’incident.

  • La vie au port

Il n’y a qu’une règle : S’efforcer de ne gêner quiconque.

    • Efforcez-vous d’être aussi attentif au bateau des autres que vous l’êtes pour le vôtre. Les autres feront de même.
    • Si les navires sont amarrés à couple, la vie sera plus facile si l’on respecte quelques consignes élémentaires :
      1. Position des bateaux : se placer de préférence dans le même sens que les navires déjà installés.
      2. Passage des personnes : on ne peut s’opposer au passage des personnes sur son bateau pour aller à terre, mais il est important de passer aussi loin que possible sur l’avant du mât du bateau traversé, c’est une question de discrétion et de courtoisie - Au cours de la traversée des bateaux, être le plus discret possible et éviter tous bruits inutiles surtout le soir au retour à bord.
      3. Appareillage : Il est bon si l’on doit appareiller de bonne heure de demander au voisin à qu’elle heure il pense partir, afin de se placer dès le soir, à l’extérieur pour ne réveiller personne. De plus la manœuvre sera plus facile de jour qu’au petit matin s’il fait à peine clair.
      4. Canot de service ou annexe : Lorsqu’on embarque dans un canots de service ou une annexe, les jeunes et les femmes le feront les premiers. Au débarquement au contraire se sont les femmes et les plus anciens qui débarqueront d’abord.
  • Le départ du port

Que vous soyez en escale ou dans votre port d’attache, des hommes veillent sur votre navire, aussi ayez la courtoisie de ne jamais quitter le port sans en aviser la Capitainerie de vos intentions. Un simple contact VHF suffit.

- En mer

On se salue fréquemment en mer au Pavillon et maintenant en VHF.
Il peut arriver qu’un Commandant d’un navire de Commerce soit attiré par la beauté d’un voilier, il saluera à la corne de brume en même temps qu’au Pavillon. Ce salut consiste à donner 3 coups de sifflet durant quelques secondes et pour finir par un coup long. Pour répondre après cet impressionnant salut, faites-le à la main, au Pavillon, puis à la VHF en l’appelant par son nom et en le saluant lui même : « Many thanks Capitain. Nice to meet you. Have a pleasant voyage Fair winds and following seas Over ».

Il n’y a pas si longtemps, les skippers de tous les navires, grands et petits se saluaient de la main en se croisant en mer. Cette pratique disparaît avec un certain esprit « bagnole » et c’est dommage. Il serait bien que les plaisanciers de Sanary sur mer conservent cette tradition, même s’ils se font prendre pour des demeurés au yeux des propriétaires des bateaux caravanes.

La première chose que vous pouvez faire quand vous croisez un autre navire c’est de vous intéresser à lui afin de savoir si tout va bien à bord et s’il n’a pas besoin d’assistance.

- Changement de nom d’un navire (Folklore maritime)

L’administration permet de changer le nom d’un navire en remplissant les formulaires prévus à cet effet. Mais, la tradition maritime dit que de changer le nom d’un navire porte malheur. Toutefois, si vous voulez tout de même débaptiser votre bateau, et conjurer ce malheur, vous pouvez suivre le rituel suivant :
1. Désigner une marraine.
2. Afficher, sur le bateau, le nouveau nom à la place de l’ancien.
3. Embarquer une bouteille de champagne.
4. Sortez en mer, la marraine doit être à bord.
5. Faites faire un 8 à votre navire.
6. Après que le bateau ait croisé son propre sillage, tirez un coup de fusil dans l’eau, là ou les sillages se croisent. (à blanc c’est plus prudent !).
7. Le navire a alors son nouveau nom.
8. Embrassez la marraine.
9. Débouchez la bouteille de champagne.

Cérémonie d’origine incertaine, mais pratiquée dans les ports Bretons...


Voir aussi sur la toile le GUIDE des USAGES NAVALS de la Marine Nationale.


N’oubliez pas de soutenir les plus solidaires d’entre nous, la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) dont les marins bénévoles se tiennent prêts 24h/24h & 365j/365j à intervenir sans délai pour vous porter assistance.

GIF - 8.8 ko
A
GIF - 10.1 ko
P
GIF - 9.4 ko
S

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip

Mis à jour le dimanche 17 septembre 2017