Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Savoirs utiles > La sécurité > L’homme à la mer

L’homme à la mer

JPEG - 228.9 ko
Chute à la mer du Capitaine Philibert de la Tartane Lamglia, 1823
Ex-voto, chapelle des Lecques, St-Cyr-sur-Mer

La chute dans l’eau d’un équipier ou d’un passager est l’un des risques les plus graves qui pèsent sur toute sortie en mer ; c’est une éventualité toujours possible, même par beau temps, même avec un équipage aguerri.

Avoir conscience de ce risque, s’y être préparé en armant correctement son pointu, en entraînant son équipage et en prenant les précautions nécessaires avant chaque appareillage sont les garanties élémentaires que tout patron de pointu doit assurer à son équipage.


Le pavillon "O" O (oscar) est le signal international d’alerte qui signifie : " Un homme à la mer !

IMG/mp3/Morse_O-2.mp3
 

Documents joints


Document
(MP3 – 17.3 ko)
 

Articles

La noyade

La noyadeLa noyade est une asphyxie par inondation des voies aériennes. L’eau pénètre toujours aussi dans l’estomac, ce qui contribue à gêner la respiration et entraîne souvent des vomissements.
Les noyades accidentelles entraînent plus de 500 décès chaque année en France. Chez les enfants de 1 à 4 ans, elles constituent la deuxième cause de décès accidentel après les accidents de la circulation. (Noyades 2009 - Institut National de Veille Sanitaire). Quand une personne survit après une submersion involontaire, on (...)

Lire la suite

L’hypothermie

Prendre la mer par temps frais...
L’homme est un homéotherme, c’est-à-dire que son corps s’efforce en permanence de maintenir une température centrale (celle des organes) stable autour de 37°C. Pour cela, le corps produit de la chaleur (réactions chimiques, travail musculaire) et en élimine si besoin (transpiration). La température centrale diminue quand le transfert de chaleur de l’organisme vers son environnement est supérieur à sa capacité de production de chaleur.
L’hypothermie est définie en (...)

Lire la suite

Prévoir une chute à la mer

Prévoir une chute à la merL’éventuelle chute d’un équipier à la mer...
Prévoir l’éventuelle chute d’un équipier à la mer, c’est veiller à la préparation de son bateau, à son équipement, puis s’entraîner pour maîtriser le matériel de sauvetage et la maneouvre de récupération.
Le bateau Article 240-2.56 - Prévention des chutes à l’eau
I. Tout navire est conçu de manière à minimiser les risques de chute par-dessus bord et à faciliter la remontée à bord, en fonction de sa catégorie de conception. Les ponts ou les aménagements intérieurs (...)

Lire la suite

Prévenir une chute à la mer

Prévenir une chute à la merLa chute d’un équipier à la mer...
" En mer, la meilleure façon de survivre est quand même de rester à bord. " Jean-François Deniau, in : La mer est ronde, Paris, Gallimard éd., 1981.
La prudence, toujours. C’est le maître-mot.
Prudence dans la décision de prendre la mer
La décision de prendre la mer appartient au capitaine et à lui seul . Il est le seul à pouvoir apprécier le risque encouru en fonction des conditions de mer, des capacités de son bateau et de son armement, de ses propres capacités (...)

Lire la suite

Réagir à une chute à la mer

Réagir à une chute à la merQuand un homme tombe à la mer...
1. Alerter l’équipage en criant « Un homme à la mer ! » et en précisant tribord ou babord pour que le barreur puisse puisse réagir au mieux.
2. Lancer la bouée couronne le plus vite possible et libérer le halin.
3. Demander à un équipier de ne pas quitter le naufragé des yeux, et de le pointer de son index, ce qui aide le barreur à manoeuvrer.
4. Ralentir le bateau :
si en route au moteur : débrayer immédiatement (pour éviter de blesser la personne à l’eau) puis (...)

Lire la suite

Mots-clés

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip

Mis à jour le mercredi 15 novembre 2017